Modalités pour une première Habilitation
Article mis en ligne le 30 avril 2020
dernière modification le 12 juin 2020

1. Les modalités établies par le CIEP (actuel FEI) pour une première habilitation :

Pour évaluer les candidats, les examinateurs-correcteurs doivent posséder une habilitation. La formation « Devenir examinateur-correcteur du DELF » conduit à l’obtention de cette habilitation. Elle est valide pendant cinq ans et elle permet de faire passer le DELF en France comme à l’étranger (dans 175 pays).

Les postulants à un stage d’habilitation d’examinateurs-correcteurs du DELF scolaire en France doivent remplir toutes les conditions suivantes :

  • rattachement à un centre d’examen DELF scolaire (CASNAV et autres structures d’accueil des élèves allophones nouveaux arrivants) ;
  • profil : être professeur du premier ou du second degré, enseignant ou non en UPE2A, titulaire ou non de la certification complémentaire FLS (français langue seconde) ;
  • niveau de langue : afin que les candidats à l’habilitation non-francophones de naissance tirent le meilleur profit de la formation, une maîtrise de la langue française correspondant au minimum au niveau B2 du CECRL est requise. Les participants devront avoir au minimum le niveau de compétence en français immédiatement supérieur à celui visé par l’habilitation (exemple : avoir un niveau B2 pour pouvoir évaluer le niveau B1).

En vue de l’habilitation des participants en qualité d’examinateurs-correcteurs, les compétences visées sont les suivantes :

  • Connaître l’organisation du dispositif du DELF et le rôle de l’examinateur-correcteur ;
  • Acquérir les connaissances fondamentales sur le CECRL et les descripteurs de compétences ;
  • Définir une méthodologie pour l’analyse des descripteurs de niveaux et des grilles d’évaluation ;
  • S’approprier les principes d’évaluation préconisés pour l’évaluation du DELF : l’évaluation critériée et positive, la gestion des critères « parasites » de l’évaluation, etc. ;
  • Connaître les modalités de passation des épreuves de production écrite et orale du DELF.

Présentation du programme et des objectifs de la formation :

  • S’approprier le CECRL.
  • DELF A1 : rappels généraux sur les épreuves ; appropriation des descripteurs A1 ; évaluer les épreuves du DELF scolaire A1 ; harmonisation en binôme/en sous-groupe puis en grand groupe des évaluations réalisées.
  • DELF A2 : même déroulé
  • DELF B1 : même déroulé
  • Test individuel d’habilitation
  • Bilan et questionnaire de satisfaction

L’obtention de l’habilitation requiert une pleine assiduité du stagiaire aux 15 heures de formation réparties sur deux jours et demi de formation, et une participation aux différentes harmonisations de l’évaluation du DELF pendant le stage.

La formation est prise en charge par la convention conclue entre le CIEP et la Direction générale de l’enseignement scolaire (DGESCO) du ministère de l’Education nationale.

Attention, l’inscription à cette formation doit se faire uniquement par le biais de votre coordination académique, le CASNAV, casnav@ac-lyon.fr, qui devra s’assurer ensuite de l’accord de l’IEN concerné pour chaque stagiaire du premier degré ou du chef d’établissement concerné pour chaque stagiaire du second degré.

L’habilitation des examinateurs-correcteurs repose sur une décision du CIEP, en coordination avec le responsable du centre d’examen et se fonde sur la capacité à évaluer des productions orales et écrites en fonction des outils élaborés par le CIEP (actuel FEI).

L’habilitation obtenue mentionne les niveaux d’habilitation et reste valable 5 ans, à l’issue desquels elle doit être renouvelée.